Publicité
Publicité

Une amende multipliée par le nombre de victimes pour les auteurs de traite d'êtres humains

Les auteurs de traite d'êtres humains risquent désormais des amendes bien plus élevées qu'auparavant, dans la mesure où la sanction financière sera proportionnelle au nombre de victimes exploitées. La définition même de "traite" a également été élargie, annonce vendredi le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme dans un communiqué, reprenant les modifications récentes à la loi sur la traite des êtres humains.