Une année à succès pour le cinéma belge francophone

Le nombre de spectateurs à avoir découvert un film belge francophone en salles en Belgique a plus que doublé entre 2008 et 2009, passant de 350.000 à plus de 800.000 entrées. Ce succès est cependant en grande partie le fruit de ceux de cinq films en particulier dont "Les barons", coproduction majoritairement belge, et "Le petit Nicolas", coproduction minoritaire.

En dépit de ce succès, le cinéma belge francophone souffre globalement d'un problème d'identité auprès des spectateurs de la Communauté, comme l'a montré un récent sondage. La ministre de la Culture et de l'Audiovisuel Fadila Laanan entend y remédier. Elle a rappelé mardi, à l'occasion du bilan 2009 du cinéma belge francophone, son intention de "mener une politique qui entend démontrer qu'il est possible d'allier succès et qualité". La ministre a décidé de fusionner les politiques de promotion et de diffusion des oeuvres belges francophones, une mesure qui sera d'application dès le 1er avril pour les longs métrages. La Communauté française mettra par ailleurs "en lumière" ses talents issus du monde cinématographique.

Le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel (CCA) a géré quelque 23 millions d'euros pour la production audiovisuelle en 2009 dont plus de la moitié apportés par la Communauté française. La Commission de sélection du film (CSF) a disposé d'une enveloppe totale de 9,8 millions d'euros dont un million supplémentaire de la Communauté. (OCH)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés