Une nouvelle convention pour la Communauté germanophone et Technifutur

Une nouvelle convention entre la Communauté germanophone, le centre de compétences Technifutur et le fonds de formation de l'industrie technologique Liège-Luxembourg a été signée mardi soir, dans les bâtiments de Technifutur à Seraing. Par cette nouvelle convention, la Communauté germanophone et Technifutur se sont engagés à poursuivre le projet Technikid's mis en oeuvre depuis 2008.

"Depuis 2008, plus de 400 élèves de 5e et 6e année primaire de la Communauté germanophone ont eu l'occasion de venir passer une journée au centre de compétences Technifutur et de découvrir les métiers techniques", a déclaré Maurice Semer, directeur général de Technifutur.

"Cette collaboration est essentielle car malgré l'efficacité de notre système d'enseignement, nous avons remarqué que les élèves ne s'intéressaient que très peu aux métiers techniques", a expliqué Oliver Paasch, ministre de l'Enseignement, de la Formation et de l'Emploi au sein du gouvernement germanophone. "Pour susciter leur intérêt pour ces métiers peu connus, il est indispensable de faire tomber tous les clichés. Les métiers techniques ne sont pas forcément des métiers poussiéreux et peuvent sans souci être exercés par des filles. Les métiers techniques doivent être valorisés", a ajouté Georges Camplioli, directeur général d'Agora Wallonie.

En 2010, une trentaine de séances, dispensées en allemand, seront organisées dans le cadre de cette nouvelle collaboration. "Ainsi, même les plus petits, qui ne sont pas encore bilingues pourront venir découvrir ces métiers d'avenir", a conclu le ministre.

(COR 575)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés