Une pétition pour un renouveau du rail en Belgique

La plate-forme "EnTrain, Rassemblement pour un rail performant" a remis jeudi une pétition de 14.200 signatures ainsi qu'un chèque symbolique de 35.000 euros au ministre des Entreprises publiques Paul Magnette. Les signataires réclament des choix budgétaires pertinents "pour (re)faire de la SNCB un service public de qualité".

2012 constitue une année stratégique pour le rail belge, insiste la plate-forme, qui regroupe la Fédération Inter-Environnement Wallonie, Navetteurs.be, la CGSP-Cheminots (FGTB), la CSC-Transcom Cheminots et la SLFP-Cheminots (CGSLB).

A l'aube de la réforme du groupe SNCB, du nouveau contrat de gestion et du nouveau plan pluriannuel d'investissements (2013-2025), la plate-forme a dressé une liste de dix objectifs dont, entre autres, l'amélioration de la capacité du réseau, des trains à l'heure, le renforcement de la sécurité et une organisation structurelle plus efficace du groupe SNCB.

La plate-forme a également remis un chèque symbolique de 35.000 euros au ministre des Entreprises publiques, afin de couvrir les investissements qu'elle réclame. "La réunion était constructive mais monsieur Magnette a évoqué un financement à hauteur de 25 milliards d'euros seulement", a rapporté Juliette Walckiers à l'agence Belga. "Ce montant ne permettra pas de répondre aux enjeux climatiques, environnementaux et à l'accroissement de la demande sur le réseau ferroviaire belge."

De son côté, le ministre Paul Magnette a répondu "qu'une grande partie des demandes sont et seront prises en compte via le plan d'investissement pluriannuel et la réforme structurelle du groupe SNCB". "La priorité reste les investissements dans la sécurité", a-t-il ajouté. (DDM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés