Unécof indignée devant l'augmentation de la taxe sur les kotteurs à Louvain-la-Neuve

L'association étudiante Unécof a fait part jeudi de son indignation envers la commune d'Ottignies-Louvain-la-Neuve, à laquelle elle reproche d'avoir augmenté la taxe sur les étudiants kotteurs de 90 à 150 euros, afin de compenser la baisse de 6 à 5,6 millions du subside du fonds des communes dont Ottignies bénéficie.

Selon l'Unécof, elle prétend ainsi financer les charges communes que coûtent les 50.000 personnes circulant à Louvain-la-Neuve en journée.

L'Union s'indigne que l'on impose encore des charges importantes supplémentaires aux étudiants-kotteurs à l'heure où la tendance serait plutôt à chercher comment éviter l'explosion des prix des loyers des kots.

La commune aurait été mieux inspirée de faire payer les véritables bénéficiaires de la présence des étudiants à Louvain-La-Neuve, à savoir les commerçants et les propriétaires de kots, dit encore l'Unécof. Elle demande que le règlement voté soit revu et que l'éventuelle taxe à payer le soit par le propriétaire du logement de l'étudiant kotteur.

Elle rappelle par ailleurs sa revendication du mois de septembre selon laquelle le loyer payé pour un kot étudiant puisse être déductible fiscalement dans le chef des parents de l'étudiant. (JLS)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés