Van Rompuy: osons le compromis Nord-Sud

L'ex-négociateur Herman Van Rompuy (CD&V) n'imagine pas de grands chambardements après les 3 mois de gouvernement intérimaire et se veut confiant en matière institutionnelle, a-t-il affirmé au quotidien Le Soir, dans le cadre d'un entretien diffusé samedi.

Herman Van Rompuy (CD&V) a notamment rappelé qu'il avait toujours cru en la tripartite pour réformer l'Etat.

A ses yeux, la mise en place d'un gouvernement intérimaire représente un réel soulagement, car celui-ci apporte un sentiment de stabilité à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

Pour Herman Van Rompuy, on perdu beaucoup de temps depuis les élections de juin dernier, et après avoir "touché aux limites", on en est revenu, "épuisé et désespéré, en fin de parcours", à la note de Jean-Luc Dehaene de l'été dernier. Celle-ci prévoyait la mise en place d'un comité des sages pour réformer l'Etat.

Selon l'ex-négociateur, le grand souci, c'est le programme socio-économique. La politique budgétaire pour le reste de la législature constituera également un sujet très dur.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés