Verhofstadt III: le CD&V accorde sa confiance mais n'est pas aveugle

Le CD&V accordera sa confiance au gouvernement intérimaire mais il ne s'agit pas d'une confiance aveugle, a averti le chef de groupe Servais Verherstraeten. Les chrétiens démocrates flamands se montreront au contraire vigilants, en particulier sur la réforme de l'Etat.

"Ceux qui s'opposeront à une nouvelle réforme de l'Etat menacent de le rendre ingouvernable", a souligné M. Verherstraeten lors du débat à la Chambre sur la déclaration gouvernementale. Cette réforme sera toutefois le fruit d'un compromis, a-t-il ajouté: "Les précédentes réformes de l'Etat étaient un compromis. Il n'en sera pas autrement cette fois-ci. Mais le résultat doit être une situation de win-win pour chacun".

Quant aux autres dossiers, le CD&V estime que les négociations de l'orange bleue n'ont pas été inutiles. Les accords qui ont pu être engrangés constituent pour les démocrates-chrétiens la base des négociations qui suivront pour la formation d'un gouvernement définitif.

Le MR a rappelé la disposition de la famille libérale à mener la réforme de l'Etat mais il n'est pas question pour lui de porter atteinte aux libertés fondamentales et une redistribution des compétences doit pouvoir s'entendre dans les deux sens.

Ecolo a salué le travail fourni par le premier ministre Guy Verhofstadt. "En deux semaines, vous avez su fédérer là où d'autres ont pris six mois pour diviser", a fait remarquer le chef de groupe Jean-Marc Nollet. Les Verts se sont également dits ouverts à une réforme de l'Etat "nécessaire". (NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés