Ville de Bxl - musiciens de rue: l'interdiction n'est pas générale

L'échevin de la Culture de la Ville de Bruxelles Hamza Fassi Fihri (cdH) a démenti lundi soir avoir fait interdire purement et simplement la musique de rue durant les heures impaires sur le territoire de la Ville de Bruxelles, contrairement à ce que donnait à penser la prise de position de l'Open Vld (opposition), à l'issue de la séance du conseil communal.

Selon lui, il a été décidé d'adapter le règlement qui s'applique aux artistes de rue depuis 2008, pour permettre aux commerçants de respirer une heure sur deux, mais par zones dans le centre de la capitale.

Concrètement, cela signifie que sur une même place, les musiciens ne pourront plus continuer à jouer sans interruption durant plusieurs heures d'affilée, a expliqué l'échevin.

Les musiciens pourront par contre changer de lieu pour continuer à jouer.

L'objectif de la mesure est de donner des périodes de respiration aux commerçants et à leurs clients, notamment sur les terrasses de café.

Cette disposition a été prise en concertation avec les artistes, les commerçants et la police locale, a souligné Hamza Fassi Fihri.

Dans l'opposition, la conseillère Open Vld Els Ampe a estimé, lors de la séance du conseil communal, que la majorité faisait une nouvelle fois fausse route. Pour elle, il fallait continuer à appliquer le règlement de police existant qui interdit à toute personne de faire de la musique durant plus d'une demi heure au même endroit.

(JDD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés