"Wallonisation", un nouveau mot dans le vocabulaire flamand

Un nouveau mot est entré dans le vocabulaire flamand: "la wallonisation". Il désigne une économie bureaucratisée, en proie à une poussée de chômage incontrôlable, peut-on lire dans la presse mercredi. Derrière le mot, le doute s'est installé en Flandre. Le modèle flamand a-t-il vécu ? Le débat fait rage, auprès des patrons, des politiques et dans les médias.

La wallonisation (" wallonisering") signifie que la Flandre se met à ressembler à la Wallonie (ou aux clichés qu'en ont les Flamands) avec un chômage élevé et une emprise suffocante des pouvoirs publics.

Le mot est sur toutes les lèvres depuis la fin de cette l'année 2009 où le chômage a grimpé de plus de 20% au Nord, alors que la Wallonie s'en tirait avec une hausse de 3,4%. Il apparaît dans le discours médiatique, patronal, mais aussi politique.

Avec une constante à ce stade: le doute s'est installé, comme en témoigne ce vocable douteux. Le débat sur les solutions, en revanche, n'est pas mûr. (FRD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés