Yémen: ouverture du procès de 16 membres présumés d'Al-Qaïda

Le procès de 16 membres présumés d'Al-Qaïda, dont un Saoudien et quatre Syriens, accusés d'attaques terroristes contre des intérêts occidentaux en particulier, s'est ouvert mercredi devant un tribunal de Sanaa avec la lecture de l'acte d'accusation.

Les membres de la cellule, dont la plupart avaient combattu en Irak avant de rejoindre le Yémen, sont accusés d'au moins 13 attaques armées.

Parmi elles, une attaque ayant tué deux touristes belges en janvier 2008 à Hadramout, une tentative d'attentat en mars 2008 contre l'ambassade des Etats-Unis, une attaque contre un complexe de villas habitées par des experts pétroliers américains à Sanaa, puis un attentat suicide contre un poste de la police à Sayoun, selon l'acte d'accusation.

Ce document mentionne aussi un attentat manqué contre l'ambassade d'Italie à Sanaa en avril 2008 et des accrochages armés en août 2008 à Tarim, qui s'étaient soldés par la mort d'un des chefs d'Al-Qaïda, Hamza al-Quayti -- un des 23 militants d'Al-Qaïda qui s'étaient échappés de prison en février 2006 --, ainsi que des attaques contre des sites pétroliers.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés