14 personnes assassinées pendant un match de football amateur au Honduras

Quatorze personnes ont été assassinées samedi à San Pedro Sula, dans le nord du Honduras, alors qu'elles assistaient à un match de football amateur, a-t-on annoncé de source policière.

"Ces 14 personnes se trouvaient sur un terrain de football du quartier de Felipe Zelaya. Des types sont arrivés et leur ont tiré dessus. 10 d'entre elles sont mortes sur le coup", a affirmé le porte-parole de la police de Tegucigalpa, le commissaire Leonel Sauceda.

Les quatre autres ont été emmenées à l'hôpital où elles sont décédées peu après, a-t-il précisé.

Pour sa part le commissaire Juan Lopez, porte-parole de la police de San Pedro Sula, la seconde ville du pays, à 240 km au nord de la capitale, a affirmé que "des hommes encagoulés, entre cinq et huit, sont sortis de derrière un monticule au bord du terrain, se sont dirigés vers le groupe et ont tiré".

"Ils en voulaient à certains d'entre eux qui étaient en train d'assister à un match de football du quartier", a-t-il ajouté.

Il y a plusieurs hypothèses pour expliquer ce crime multiple mais il pourrait s'agir d'un règlement de comptes entre délinquants, a affirmé à la presse le vice-ministre de l'Intérieur, Armando Calidonio.

Le Honduras s'apprêtre à finir l'année avec le taux le plus élevé d'homicides au monde, soit 78,8 pour 100.000 habitants, selon un récent rapport du commissaire du gouvernement pour les Droits de l'Homme, Ramon Custodio.

Entre janvier 2000 et juin 2010 36.036 personnes sont décédées de mort violente au Honduras, soit une moyenne de 286 par mois. (GEL)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés