3.000 manifestants rassemblés à Jérusalem-Est contre la colonisation

Environ 3.000 manifestants israéliens et palestiniens, se sont rassemblés samedi soir dans le quartier arabe de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est pour dénoncer la colonisation israélienne dans cette partie de la ville, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants, organisés au sein d'un collectif de mouvements pacifistes et d'extrême-gauche, brandissaient des drapeaux rouges, israéliens portant l'inscription "Shalom" (paix en hébreu), et palestiniens. Ils ont également scandé "Non à l'épuration ethnique" ou "Habitants de Cheikh Jarrah ne désespérez pas, nous barrerons la route à la colonisation".

Ce rassemblement est le plus important organisé depuis plusieurs dizaines d'années contre la colonisation à Jérusalem.

De très importantes forces de l'ordre étaient déployées pour cette manifestation que les responsables de la police avaient voulu interdire. Elle a été finalement été autorisée à la suite d'un appel à la cour suprême présenté par des mouvements d'extrême-gauche.

De vives tensions règnent depuis quelques jours dans la Vieille ville dans et autour de l'esplanade des Mosquées ainsi que dans plusieurs quartiers arabes de Jérusalem à la suite d'affrontements entre manifestants palestiniens et policiers israéliens.

Plusieurs familles palestiniennes de Cheikh Jarrah ont été expulsées ces derniers mois au profit de colons israéliens sous le motif que ces maisons auraient appartenu à des juifs avant la création de l'État d'Israël en 1948.

Ces expulsions ont provoqué des manifestations réprimées par la police qui a interpellé des pacifistes israéliens et des militants pro-palestiniens étrangers.

(SCM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés