Afghanistan: au moins 32 morts dans des violences

Un attentat suicide a coûté la vie mardi à une famille de six personnes, dont deux enfants, près de la plus grande base américaine en Afghanistan, tandis qu'au moins 26 personnes, dont deux policiers et un soldat américain, ont péri dans des combats, selon les autorités locales.

Les six civils sont morts lorsqu'un kamikaze s'est précipité sur leur voiture dans le village de Sayad, à 5 km de Bagram où se trouve la plus grande base américaine du pays. L'attaque a été revendiquée par un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid.

Deux policiers afghans ont également péri. Un groupe de talibans a attaqué à la mi-journée leur checkpoint dans le district de Kashrod.

Par ailleurs, un soldat américain placé sous le commandement de l'OTAN a été tué, dans la province de Paktya.

Mardi matin à Wardak, les armées afghane et américaine ont abattu six talibans suspectés de "multiples attaques (...) menées à l'aide d'armes lourdes, de mines et de kamikazes" et d'"enlèvements".

Un peu plus au sud, six talibans ont été tués dans la nuit dans un raid aérien de l'OTAN dans la province de Paktika.

Un commandant taliban a également été tué lors d'une opération de l'OTAN dans la province du Helmand.

Enfin, dans l'ouest, dans la province de Farah, les talibans ont attaqué un convoi, tuant plus de 10 gardes de sécurité privés.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés