Afghanistan: La force de l'Otan doit avoir un responsable civil

La force internationale en Afghanistan devrait être dotée d'un haut responsable civil afin d'améliorer la coordination entre ses tâches politiques et de développement, estime le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un rapport publié lundi.

Le rapport souligne également la nécessité d'un "renforcement du dispositif de sécurité internationale" en Afghanistan, "sous l'égide des Nations unies".

M. Ban affirme que la nomination d'un responsable civil de haut rang au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan (Isaf) "permettrait de mieux coordonner l'action politique et de développement qu'elle mène, en particulier par le biais de ses équipes de reconstruction de province, et de mieux aligner cette action sur les plans et priorités des Afghans dans les différentes provinces".

Il estime par ailleurs que même si son représentant spécial en Afghanistan, le Norvégien Kai Eide qui quittera ce poste prochainement, reste généralement chargé de coordonner les efforts civils internationaux, la Mission d'assistance de l'ONU (Manua) "doit recevoir des renforts de personnels justifiant de l'expérience et des compétences voulues pour mieux dialoguer avec les gouvernements des grands donateurs et leurs ambassades à Kaboul".

Le rapport de M. Ban indique clairement que pour réussir, tout organe de coordination internationale doit avoir "des liens corrects avec le gouvernement afghan".

"Nous n'arriverons à rien en Afghanistan si la situation reste ce qu'elle est", met en garde le chef de l'ONU. "Il faut réussir à changer la mentalité de la communauté internationale aussi bien que celle du gouvernement afghan", ajoute-t-il.

(SCM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés