Afghanistan: le rebelle taliban Mansoor Dadullah dément être limogé

Le chef rebelle taliban Mansoor Dadullah a démenti dimanche avoir été limogé par le chef suprême des islamistes afghans, le mollah Mohammad Omar, s'affirmant cible d'un "complot".

Le mollah Mansoor Dadullah a succédé à son frère aîné, connu sous le nom de mollah Dadullah, un haut commandant taliban tué en mai dernier lors du raid le plus réussi de l'armée afghane et de l'Otan contre les insurgés.

Samedi, un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahed, avait lu à plusieurs journalistes au téléphone un communiqué qu'il disait émaner du mollah Omar et dans lequel ce dernier limogeait Dadullah pour "désobéissance".

Un taliban, Shohabuddin Atal, se présentant à l'AFP comme porte-parole de Mansoor Dadullah, a démenti la publication par le mollah Omar d'un tel communiqué. Le mollah Omar "est notre chef, notre commandant et quel que soient les ordres qu'il donne, il sera obéi sans objection. Mais ce communiqué n'est pas issu (du mollah) Omar", a déclaré Atal par téléphone.

"Le mollah Mansoor Dadullah est toujours un commandant taliban et n'a jamais été limogé par (....) le mollah Omar", a déclaré Atal par téléphone.

Ce communiqué, a-t-il ajouté, "est plutôt un complot de certains éléments au sein des talibans contre Mansoor Dadullah. Ils cherchent à affaiblir le mouvement".

En annonçant la veille le limogeage de Dadullah, Mujahed n'avait fourni comme argument que la "désobéissance aux ordres de l'Emirat islamique".

(CLA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés