Afghanistan: les Occidentaux en échec, risque de guerre civile après 2014

Les Occidentaux sont en train d'échouer en Afghanistan, et le retrait de leurs troupes de combat prévu à la fin 2014 risque de précipiter le pays dans la guerre civile, prévient l'institut de recherche International Crisis Group (ICG) dans un rapport publié samedi.

Neuf ans après son arrivée dans le pays, la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis n'est parvenue ni à neutraliser la rébellion des talibans, ni à susciter l'adhésion de la population, ni à mettre en place un Etat et des forces de sécurité solide, souligne le centre de réflexion basé à Bruxelles.

Mais malgré l'envoi de renforts occidentaux, l'insurrection a gagné du terrain ces dernières années et inflige de plus en plus de pertes aux alliés, nourrissant l'impopularité de cette guerre en Occident.

"Peu d'éléments indiquent que les opérations (américaines et de l'Otan) ont troublé l'élan de la rébellion.... Les talibans sont plus actifs que jamais et disposent toujours de sanctuaires et de soutiens au Pakistan", note ICG.

La stratégie occidentale repose notamment sur les forces afghanes, censées assurer la sécurité de l'ensemble du pays à partir de la fin 2014. Or la police est "corrompue, brutale et rapace", note le rapport. Insuffisamment entraînées, les forces afghanes "n'offrent qu'une piètre résistance aux talibans", souligne ICG, qui en conclut que le retrait graduel des forces occidentales prévu dans ce cadre n'est pas la solution pour l'Afghanistan.

"Sans soutien extérieur, le gouvernement s'effondrait, les talibans contrôleraient la plupart du pays et les conflits internes s'aggraveraient, laissant craindre le retour de la guerre civile destructrice des années 1990". (TIP)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés