Afghanistan: sans progrès, une réduction des troupes est nécessaire

Un groupe d'experts américains a peint vendredi un tableau inquiétant du conflit en Afghanistan, appelant le président Barack Obama à envisager une réduction des troupes qui y sont déployées en l'absence de signes de progrès.

Les experts du Council on Foreign Relations (CFR), un centre de réflexion influent, ont dit soutenir la stratégie de l'administration Obama consistant à intensifier les opérations militaires contre les talibans avant un début de retrait des troupes en juillet 2011.

Mais le groupe --dirigé par deux anciens proches conseillers des présidents George W. Bush et Bill Clinton, Richard Armitage et Samuel Berger-- a jugé que l'administration Obama allait devoir prendre des décisions difficiles après la remise du premier rapport attendu sur la stratégie afghane fin décembre ou début janvier.

La guerre coûte cher aux Etats-Unis, relève le CFR, alors que même dans le meilleur des cas "l'ampleur d'une victoire américaine risque d'être réduite".

"Si des progrès sont réalisés, les Etats-Unis doivent être capables de réduire leurs forces à compter de juillet 2011", ont ajouté les experts.

"Cependant, si les efforts américains ne portent pas leurs fruits, un retrait plus important en vue d'une mission plus réduite se concentrant sur des objectifs de contre-terrorisme avec moins de forces américaines se justifiera".

Seuls quelque 10.000 à 20.000 soldats américains pourraient ainsi continuer à combattre la rébellion, ont précisé les experts, notant que la plupart des camps d'Al-Qaïda en Afghanistan ont déjà été détruits depuis le 11-Septembre.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés