Afghanistan/sociétés privées de sécurité: le Pentagone pour un retrait progressif

Le département américain de la Défense a apporté son soutien lundi aux autorités afghanes, qui ont annoncé la dissolution d'ici quatre mois des sociétés de sécurité privées présentes dans le pays, tout en indiquant qu'il préférerait un retrait plus échelonné.

Le président afghan, Hamid Karzai, a décidé de dissoudre d'ici le 1er janvier les sociétés privées de sécurité, a annoncé lundi son porte-parole Waheed Omer.

De nombreux Afghans reprochent souvent leur arrogance aux vigiles de ces sociétés et le gouvernement de Kaboul estime qu'elles détournent des ressources qui pourraient être utilisées pour entraîner la police et l'armée.

Le Pentagone, principal employeur de ces sociétés, n'a pas fait de commentaire direct sur le délai imparti par M. Karzaï, tout en disant partager son objectif de réussir à se passer des services de ces sociétés.

Mais leur dissolution devrait avoir lieu "de manière réfléchie et en reconnaissant l'importance du défi que cela pose", a déclaré un porte-parole du Pentagone, Bryan Whitman.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés