Afghanistan: Washington rejette les accusations de Karzaï sur sa stratégie

Washington a rejeté lundi les critiques du président afghan Hamid Karzaï contre les opérations américaines en Afghanistan, un nouvel accès de tension entre alliés qui tombe mal, à quelques jours d'un sommet de l'Otan sur la stratégie de la coalition dans ce pays.

A Washington, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a répliqué poliment, mais fermement, aux critiques de M. Karzaï sur le rôle et l'action des forces américaines dans son pays.

"Le recours à des opérations ciblées fondées sur des renseignements, et précises, contre des cibles importantes parmi les insurgés et leurs réseaux, est un élément-clé" de l'effort des alliés en Afghanistan. Ces opérations sont "conduites complètement en partenariat avec le gouvernement afghan", a-t-elle dit.

Dans un entretien au Washington Post dimanche, Hamid Karzaï estimait que les Etats-Unis devaient réduire la visibilité et l'intensité de leurs opérations militaires en Afghanistan.

Il demandait en particulier l'arrêt des opérations des forces spéciales américaines, qui selon lui exaspèrent les Afghans et pourraient aggraver l'insurrection talibane.

Toujours d'après le quotidien américain, mais cette fois dans son édition de lundi, le patron des forces internationales en Afghanistan, le général américain David Petraeus, a exprimé sa "stupéfaction et (sa) déception" après la publication de cet entretien.

Le nouvel épisode survient au moment où Washington, d'après le New York Times, s'apprête à présenter un plan de transfert aux forces afghanes des missions de combat dans certaines zones d'Afghanistan au cours des prochains mois.

(MPK)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés