Publicité

Afrique du Sud: l'ANC revendique une "solide" victoire

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), a revendiqué jeudi une "solide" victoire aux élections législatives de la veille. Les députés devraient sans surprise porter à la présidence du pays le tribun Jacob Zuma.

"Nous nous attendons à une solide victoire", a déclaré le secrétaire général de l'ANC Gwede Mantashe. "Si nous obtenons la majorité des deux tiers, ce n'est que du bonus mais nous ne sommes pas obsédés par ces chiffres", a-t-il souligné.

Ultramajoritaire depuis la chute de l'apartheid, l'ANC se trouvait largement en tête du scrutin avec plus de 64 pc des voix sur 5,5 millions de bulletins dépouillés à 12h00, heure belge, (près du quart des inscrits) sur un total de 23 millions d'inscrits, selon la Commission électorale.

Son leader, Jacob Zuma, 67 ans, qui vient de bénéficier d'un abandon de poursuites pour corruption à son encontre, devrait être élu président de la République lors d'une séance extraordinaire du Parlement, le 6 mai.

L'Alliance démocratique (DA, ex-opposition sous l'apartheid) disposait pour sa part de 18,5 pc des voix, suivie par le Congrès du Peuple (Cope, formé en décembre par des dissidents de l'ANC) avec 8 pc.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés