Publicité

Ahmadinejad opère une légère inflexion sur la reconnaissance d'Israël

Le président ultra conservateur iranien Mahmoud Ahmadinejad a opéré une légère inflexion dans son discours contre Israël dimanche en affirmant qu'il n'empêcherait pas les Palestiniens de reconnaître l'Etat juif dans le cadre d'une solution à "deux Etats".

"Quelle que soit la décision qu'ils prennent, c'est d'accord avec nous, nous n'allons pas l'empêcher, quelle que soit la décision qu'ils prennent, nous la soutiendrons", a-t-il expliqué dans un entretien avec la chaîne américaine ABC, sous-entendant que, si les Palestiniens reconnaissaient Israël, Téhéran se plierait à leur décision.

"Pour nous, il s'agit d'un droit pour le peuple palestinien et nous espérons que les autres pays le pensent aussi", a-t-il ajouté, sans préciser ce qu'il entendait par "peuple palestinien".

Mais, tout en laissant entendre que c'était aux Palestiniens de décider du sort d'Israël, le président iranien, qui a dit plusieurs fois qu'il souhaitait voir l'Etat juif "rayé de la carte", est resté fidèle à son discours.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés