Al-Qaïda revendique l'attaque des chrétiens d'Irak et menace ceux d'Egypte

Un groupe de la mouvance d'Al-Qaïda, l'Etat islamique d'Irak (ISI), a revendiqué l'attaque d'une église syriaque catholique à Bagdad dimanche et donné un ultimatum de 48 heures à l'Eglise copte d'Egypte pour libérer des musulmanes "emprisonnées dans des monastères" de ce pays, selon le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE).

"Un groupe de moudjahidine (combattants) en colère parmi les fidèles d'Allah a effectué un raid sur l'un des repaires obscènes de l'idolâtrie qui était toujours utilisé par les chrétiens d'Irak comme quartier-général pour le combat contre la religion de l'islam et le soutien à ceux qui combattent cette religion", déclare le communiqué du groupe, selon SITE.

Il fait suite à la prise d'otages dans une église syriaque catholique située dans le coeur de Bagdad, lors de laquelle sept chrétiens ont été tués et au moins 13 blessés dimanche soir.

Les forces de sécurité irakiennes ont donné l'assaut, avec les troupes américaines, tuant huit des neuf assaillants présents dans l'église. L'un des insurgés s'était auparavant fait exploser.

L'ISI ne précise pas la date et le lieu de l'opération, mais assure qu'elle a été réalisée "pour aider nos pauvres soeurs musulmanes captives dans le pays musulman d'Egypte".

L'ISI donne à l'Eglise copte d'Egypte 48 heures pour indiquer le statut de ces femmes "emprisonnées dans (...) les monastères de l'incroyance et les églises de l'idolâtrie en Egypte" et les libérer.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés