Publicité
Publicité

Allemagne/pédophilie: démission de la première évêque luthérienne au monde

L'Allemande Maria Jepsen, 65 ans, première femme évêque luthérienne au monde en 1992, a annoncé vendredi sa démission, prise dans le scandale de pédophilie qui secouent les Eglises.

Maria Jepsen, archevêque de Hambourg (nord), était critiquée pour la lenteur et la mollesse de sa réaction face aux accusations d'agressions sexuelles contre des jeunes garçons et des jeunes filles dont se serait rendu coupable un pasteur d'Ahrensburg (Schleswig-Holstein, nord) dans les années 1970/80.

"Ma crédibilité est mise en doute", a déclaré Mme Jepsen lors d'une conférence de presse convoquée à la hâte à Hambourg.

"En conséquence je ne me sens pas en position de propager la Bonne parole, comme je m'y suis engagée devant Dieu et devant la paroisse lors de mon ordination et lors de la nomination comme évêque", a-t-elle ajouté.

Les médias allemands avaient affirmé jeudi que Mme Jepsen était au courant depuis fin 1999 des accusations contre ce pasteur, alors qu'elle avait assuré en 2010 n'avoir appris que récemment ce dont il est accusé.

L'Allemagne est confrontée à une vague de révélations et d'accusations liées à des actes pédophiles ou à des maltraitances d'enfants, essentiellement au sein de l'Eglise catholique, mais aussi protestante, ou dans des établissements scolaires laïques.

Il s'agit du deuxième coup dur en quelques mois pour l'Eglise protestante allemande, forte de 25 millions de luthériens et de calvinistes, après la démission en février pour conduite en état d'ivresse de sa présidente, l'évêque Margot Kässmann.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés