"Analyse convergente sur le niveau élevé de la menace en Europe"

Le ministère français des Affaires étrangères a relevé lundi une "analyse convergente sur le niveau élevé de la menace en Europe" dans "tous les "pays concernés", après l'avertissement des Etats-Unis à leurs ressortissants en Europe sur des "risques d'attentats terroristes".

"Tous les pays concernés ont une analyse convergente sur le niveau élevé de la menace en Europe", a déclaré lors d'un point-presse le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero, interrogé sur le niveau de risque dans les différents pays touchés par cette menace (Grande-Bretagne, France, Allemagne notamment).

M. Valero a renvoyé "aux déclarations et estimations des autorités britanniques et allemandes qui font état elles-mêmes d'un niveau de menace élevé", sans donner plus de précisions sur les indications transmises par les autorités américaines.

Pour ce qui est de la France, "les recommandations américaines sont en ligne avec les recommandations que nous faisons sur notre propre territoire telles que reflétées dans le niveau d'alerte rouge du plan Vigipirate", a répété M. Valero, réitérant ses propos de la veille.

Après les avertissements de Washington, la plupart des pays européens étaient sur leur garde, mais n'estimaient pas nécessaire de modifier leur dispositif d'alerte.

Selon des informations diffusées par des médias anglo-saxons, les services de renseignement occidentaux ont mis au jour des projets d'attentats liés à Al-Qaïda dans des grandes villes au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, sur le modèle des attaques de Bombay qui avaient fait 166 morts en 2008. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés