Arche de Zoé: les six Français condamnés ont quitté le Tchad

Les six membres français de L'Arche de Zoé, condamnés à huit ans de travaux forcés à N'Djamena pour "tentative d'enlèvement d'enfants", ont quitté le Tchad vendredi à la mi-journée en avion pour la France où ils doivent effectuer leur peine.

Les six Français avaient été emmenés de la maison d'arrêt de N'Djamena, où ils étaient incarcérés, dans un fourgon cellulaire jusqu'à l'aéroport. Ils sont restés quelques instants dans le salon VIP de l'aéroport où les attendaient notamment huit agents de l'administration pénitentiaire française.

Les détenus ont ensuite été emmenés menottés, jusqu'à l'avion, un Boeing de la compagnie Toumaï Air Tchad qui a décollé à destination de la base militaire de Villacoublay, près de Paris, vers 13H40 (même HB), a-t-on appris de bonne source à N'Djamena.

Ce transfèrement est conforme aux dispositions de la convention judiciaire signée en 1976 entre la France et le Tchad. (FLO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés