Assassinat Hariri: le Hezbollah a remis ses données au gouvernement

Le Hezbollah a remis mardi des données impliquant, selon le parti chiite, Israël dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri au gouvernement libanais qui les a transmises au Tribunal spécial pour le Liban (TSL), a-t-on appris de source judiciaire.

"Un responsable du Hezbollah, Wafiq Safa, a donné aujourd'hui au procureur général libanais Saïd Mirza les données réclamées par le procureur" du TSL, a indiqué à l'AFP cette source.

"Ces données ont ensuite été transférées au bureau de Beyrouth du procureur du TSL Daniel Bellemare", a-t-elle ajouté.

Le Hezbollah avait indiqué vendredi qu'il remettrait au gouvernement ces éléments, soulignant cependant qu'il n'avait pas confiance dans le TSL.

"Cela ne modifie pas notre point de vue sur le tribunal: il n'a aucune crédibilité", avait indiqué à l'AFP Mohammad Fneich, ministre d'Etat pour la Réforme administrative, représentant du mouvement chiite dans le gouvernement d'union nationale.

Le TSL, créé en 2007 par une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, est chargé d'enquêter sur l'assassinat de Rafic Hariri, commis en février 2005 à Beyrouth.

(OSN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés