Publicité

Attentat à Kaboul: une vingtaine de morts

Au moins douze personnes, en plus de sept kamikazes, ont été tuées mercredi à Kaboul dans une série d'attaques et d'attentats coordonnés revendiqués par les talibans qui visaient des bâtiments du gouvernement.

Tout a commencé par un double attentat suicide dans le nord de la capitale afghane à l'entrée de l'immeuble de l'administration pénitentiaire. Deux kamikazes ont d'abord ouvert le feu sur les gardes de sécurité avant de tenter de se frayer un chemin à l'intérieur et de faire exploser les bombes qu'ils portaient sur eux. Quatre ou cinq civils ont péri, ainsi qu'un policier.

Puis, dans le centre-ville, des kamikazes ont réussi à s'infiltrer dans les locaux du ministère de la Justice, que les forces de l'ordre ont encerclé. Quatre civils y ont été tués. Un échange nourri de tirs a opposé les forces de sécurité aux assaillants et "quatre kamikazes armés ont été tués", a assuré un responsable des services de renseignement. Un policier et un employé des services de renseignement ont également péri dans l'attaque, selon lui.

Enfin, un septième kamikaze a été abattu par les gardes de sécurité devant le ministère de l'Education nationale, où il tentait de pénétrer. (NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés