Attentats en Afghanistan: 11 civils et trois soldats de l'Otan tués

Trois soldats de l'Otan ainsi que 11 civils, dont des femmes et des enfants, ont péri vendredi au cours de deux attentats dans le sud de l'Afghanistan, derniers épisodes d'une série meurtrière cette semaine pour les Afghans et les forces internationales.

Ces nouvelles attaques interviennent alors que le Premier ministre britannique, David Cameron, arrivé jeudi à Kaboul pour sa première visite officielle, a dû revoir son programme dans le Sud pour des raisons de sécurité.

Neuf civils, dont quatre femmes et trois enfants, ont été tués dans la matinée par l'explosion d'une mine artisanale au passage de leur minibus dans la province de Kandahar, et huit autres passagers ont été blessés.

Les mines artisanales, déclenchées à distance ou par le poids du véhicule, sont, avec les attentats suicide, l'arme de prédilection des talibans contre les forces internationales et afghanes, mais de nombreux civils en sont régulièrement victimes.

Vendredi également, deux soldats de l'Otan et deux civils afghans ont trouvé la mort dans l'explosion d'une bombe sur un petit marché dans la province de Zaboul.

Un troisième soldat est mort plus tard dans une attaque des insurgés dans l'Est, portant à 27 le nombre de soldats de l'Otan tués depuis dimanche.

Au total, 257 soldats étrangers ont péri depuis le début de l'année en Afghanistan.

Mercredi soir, 40 personnes avaient été tuées dans un attentat suicide au nord de Kandahar. Le kamikaze avait actionné sa ceinture d'explosifs pendant un mariage où des membres d'une milice anti-talibane se trouvaient. (DGO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés