Aung San Suu Kyi célébrée par Paris au terme de sa tournée européenne

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi est célébrée mercredi par Paris, qui lui a remis le titre de citoyenne d'honneur de la ville, au deuxième jour d'une visite en France clôturant une tournée européenne triomphale.

Après s'être entretenue mardi avec le président François Hollande, Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, privée de liberté pendant 15 ans, a reçu des mains du maire de la capitale, Bertrand Delanoë (socialiste), cette distinction qui lui avait été décernée en 2004.

Devant une foule comptant de nombreux Birmans, elle a ensuite pris la parole en français pour saluer "le profond attachement de Paris à la justice et à la liberté qui ne sont pas le produit d'idées abstraites".

Aung San Suu Kyi devait être ensuite reçue par le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, en compagnie duquel elle doit planter un "arbre de la liberté" (un magnolia) dans les jardins du ministère des Affaires étrangères.

Lors de sa visite en France, où elle a été reçue avec un protocole habituellement réservé aux chefs d'Etat, la "Dame" de Rangoon a réaffirmé sa confiance dans le processus de transition démocratique en Birmanie, appelant la France à s'y associer en veillant à la "transparence" des investissements économiques.

La tournée en Europe de Aung San Suu Kyi a débuté le 13 juin en Suisse, avant une étape à Oslo où elle a prononcé son discours d'acceptation du prix Nobel de la paix, 21 ans après avoir reçu cette distinction. La lauréate a appelé à la réconciliation nationale et à la libération des prisonniers politiques.

Elle quittera Paris vendredi.

(PVO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés