Publicité
Publicité

Aung San Suu Kyi: l'UE dénonce le verdict, menace de sanctions

L'UE a dénoncé mardi la condamnation de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi à 18 mois de résidence surveillée, réclamé sa libération "immédiate, sans conditions" et annoncé de "nouvelles mesures ciblées" contre les dirigeants birmans.