Avion polonais: l'équipage prévenu de l'impossibilité d'atterrir

L'équipage de l'avion du président polonais Lech Kaczynski avait été prévenu à deux reprises que les conditions météo ne permettaient pas d'atterrir à l'aéroport près duquel l'appareil s'est écrasé, a annoncé mercredi le comité d'aviation interétatique (MAK) chargé de l'enquête.

"Lors de la communication avec le contrôleur aérien de l'aéroport de Smolensk-Severnyï (Russie), ce dernier a prévenu à deux reprises que l'aéroport était dans le brouillard, que la visibilité était de 400 mètres et que les conditions d'accueil n'étaient pas réunies", a déclaré à la presse Alexeï Morozov, chef de la commission technique du comité.

M. Morozov a insisté sur le fait que "durant le vol", l'avion du président polonais avait été averti "à plusieurs reprises" que les conditions pour atterrir étaient "inférieures au minimum requis".

"Cette information a été transmise par les contrôleurs aériens de Minsk (Bélarus) et de Smolensk ainsi que par l'équipage d'un avion Yak-40 de l'armée de l'air polonaise (...) qui avait atterri à Smolensk-Severnyï", a-t-il ajouté.

Tatiana Anodina, la chef du MAK, une organisation rassemblant les pays d'ex-URSS, a pour sa part confirmé qu'il n'y avait eu ni défaillance technique, ni explosion, ni incendie à bord de l'appareil.

"La commission technique a très clairement établi qu'il n'y a eu ni attentat, ni explosion, ni feu à bord, pas plus qu'une panne de l'équipement aérotechnique. Les moteurs fonctionnaient jusqu'à l'impact avec le sol", a-t-elle ajouté. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés