Publicité
Publicité

Avoir l'esprit distrait rend triste, selon une étude

Les individus passent presque la moitié du temps à imaginer faire autre chose que ce qu'ils sont réellement en train de faire, et cette continuelle distraction les rend tristes, selon une étude américaine menée auprès de propriétaires d'iPhones et publiée jeudi.

"Un esprit humain est un esprit distrait, et un esprit distrait est un esprit malheureux", résument les psychologues Matthew Killingsworth et Daniel Gilbert, de la prestigieuse université Harvard, dans cette étude publiée par le magazine Science.

"Pouvoir penser à quelque chose qui n'a pas réellement lieu est une habilité cognitive qui a un coût émotionnel", selon eux.

Leur étude a été menée auprès de 2.250 personnes (dont 74% d'Américains), grâce à une application de leur téléphone multifonctions iPhone, qui les contactait à des moments pris au hasard. Les cobayes volontaires étaient interrogés sur leur état d'esprit du moment et sur l'activité qu'ils étaient en train de mener. Ils devaient aussi indiquer s'ils pensaient à autre chose qu'à la tâche en cours, et si ces pensées étaient plaisantes, neutres ou déplaisantes.

Les résultats de l'étude ont montré que 46,9% du temps, les personnes sondées avaient l'esprit distrait et que "la distraction des sujets était généralement la cause, et non la conséquence, de leur tristesse".

Enfin, l'activité sexuelle est la seule au cours de laquelle les sujets sont vraiment concentrés sur ce qu'ils font, selon l'étude. (THA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés