Ban Ki-moon appelle à mettre fin à l'impasse au Proche-Orient

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé de ses voeux mercredi un effort international pour mettre fin à "l'impasse" au Proche-Orient, sur fond de tensions autour de la décision des Palestiniens de demander l'admission d'un Etat de Palestine à l'ONU.

Dans son discours d'ouverture de l'Assemblée générale annuelle des Nations unies, M. Ban a promis que pour leur part, les Nations unies s'efforceraient "sans relâche" de faire avancer le processus de paix israélo-palestinien.

"Au Proche-Orient, nous devons sortir de l'impasse", a lancé le chef de l'ONU aux chefs d'Etat et de gouvernement présents, parmi lesquels se trouvaient les présidents américain Barack Obama et palestinien Mahmoud Abbas.

"Nous sommes d'accord depuis longtemps sur le fait que les Palestiniens méritent d'avoir un Etat. Israël a besoin de sécurité. Tous les deux veulent la paix", a-t-il ajouté.

"Nous promettons de déployer des efforts sans relâche pour aider à parvenir à cette paix grâce à un accord négocié", a dit M. Ban.

M. Abbas a annoncé son intention de demander l'admission à l'ONU d'un Etat de Palestine après son discours prévu vendredi devant l'Assemblée générale. Israël est vigoureusement opposé à cette démarche et son plus proche allié, les Etats-Unis, ont promis d'y opposer leur veto au Conseil de sécurité.

Israël et les Etats-Unis affirment que la création d'un Etat palestinien ne peut résulter que de négociations directes entre les deux parties.

Les principales puissances sont engagées depuis plusieurs jours dans une activité diplomatique intense pour tenter d'éviter une confrontation au Conseil de sécurité.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés