Bangkok sombre dans la violence: au moins 10 morts et 125 blessés

Les militaires ont ouvert le feu vendredi sur les manifestants antigouvernementaux lors d'affrontements qui ont fait au moins 10 morts et 125 blessés en plein centre de Bangkok, où le pouvoir tente d'isoler les "chemises rouges" en les privant de tout ravitaillement.

En moins de 24 heures, au moins neuf personnes, dont une femme, tous civils ont été tuées et au moins 125 blessées, selon les secours, portant le bilan de cette crise depuis mi-mars à 40 morts et plus de 1.000 blessés.

Parmi les blessés figurent trois journalistes, un photographe du quotidien thaïlandais Matichon, un caméraman canadien de la chaîne de télévision France 24 et un autre caméraman de la chaîne câblée thaïlandaise Voice-TV.

Les heurts ont commencé en début de matinée lorsque l'armée a tenté de progresser en direction d'une avenue tenue par les "rouges", qui ont juré la chute du gouvernement. Ces derniers ont "tenté d'intimider les autorités avec des armes", selon le colonel Sunsern Kaewkumnerd, porte-parole militaire.

Des échanges de coups de feu nourris ont éclaté et se sont poursuivis jusqu'en milieu de soirée le long de la limite sud du quartier touristique et commercial de Bangkok occupé par les manifestants depuis début avril.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés