Publicité

Berlusconi compare la situation des sinistrés à "un week-end en camping"

Le premier ministre italien Silvio Berlusconi a conseillé aux rescapés du tremblement de terre des Abruzzes hébergés provisoirement sous des tentes de "prendre ça comme un week-end en camping".

"Il ne leur manque rien, ils ont des soins médicaux, de la nourriture chaude... Bien sûr, leur abri actuel est tout à fait provisoire mais justement, il faut prendre ça comme un week-end en camping", a-t-il répondu à une journaliste qui l'interrogeait sur la situation des sinistrés.

Quelque 17.000 sans-abri, dont la plupart ont pris place dans des campements de tentes dressés dans les faubourgs de L'Aquila, la capitale de la province des Abruzzes, ont été recensés par les autorités après le tremblement de terre qui a secoué la zone il y a 48 heures, tuant au moins 250 personnes, selon le dernier bilan provisoire de la Protection civile.

En outre, 100 blessés, sur un total d'"un peu plus d'un millier", sont dans un état grave et 150 personnes ont été retirées vivantes des décombres depuis lundi.

Onze des personnes tuées dans le tremblement de terre n'ont pu encore être identifiées, selon la même source.

Deux nouveaux corps ont été extraits mercredi à l'aube des décombres d'un immeuble de L'Aquila, a annoncé la chaîne de télévision en continu SkyTG24. (CLA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés