Berlusconi prêt à des élections en décembre s'il perd un vote de confiance

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, affaibli par sa rupture récente avec un allié clé, s'est dit "prêt" vendredi à affronter des élections anticipées dès décembre s'il devait perdre sa majorité au parlement lors d'un prochain vote de confiance.

A l'issue d'une réunion de l'état major de son parti, le Peuple de la Liberté (PDL) de plus de six heures, le Cavaliere a annoncé la présentation dans les prochaines semaines d'un programme en cinq points sur lequel l'ensemble de la majorité de centre-droit sera appelée à se prononcer.

Le Cavaliere s'est dit convaincu que si des élections avaient lieu, sa coalition "obtiendrait un grand résultat avec des pourcentages supérieurs à 50%".

Le vote de confiance portera sur cinq points: une vaste réforme de la justice, une autre de la fiscalité, des clauses pour accélérer l'évolution vers le fédéralisme, un grand plan d'aide au Mezzogiorno, le sud du pays et des mesures pour renforcer la sécurité.

Après 17 ans d'alliance avec Berlusconi, le président de la Chambre des députés Gianfranco Fini a claqué la porte du PDL le 30 juillet, suivi par 33 députés et 10 sénateurs avec lesquels il a créé le groupe Futur et liberté pour l'Italie.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés