Publicité

Berlusconi s'offre un grand parti pour conquérir un Italien sur deux

Quinze ans après son entrée fulgurante sur la scène politique, Silvio Berlusconi s'est offert dimanche un grand parti, le Peuple de la liberté (PDL), qui ambitionne de conquérir un Italien sur deux.

"J'espère être à la hauteur, j'essaierai de ne jamais vous décevoir (...) Aujourd'hui est né un grand parti pour guider l'Italie dans le nouveau siècle", a déclaré le Cavaliere, élu à mains levées au poste de président du PDL par quelque 6.000 délégués réunis à Rome.

Sous les applaudissements, Silvio Berlusconi a fait état d'un sondage créditant le PDL - "un grand parti modéré, libéral, réformiste" - de "plus de 44 %" des voix, soulignant que l'objectif était d'atteindre 51 % "car un parti comme le nôtre ne se fixe pas de limites".

Lors des élections législatives d'avril 2008, la coalition de droite formée par le parti du Cavaliere, Forza Italia, et celui de Gianfranco Fini, Alliance Nationale (AN, conservateur), dont la fusion donne naissance aujourd'hui au PDL, avait remporté 37,4 % des voix.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés