Bolivie: les pluies diluviennes font disparaître 300 traces de dinosaures

Quelque 300 traces de dinosaures datant de 65 millions d'années ont disparu d'un site paléontologique du centre de la Bolivie, à la suite de l'érosion et de l'effondrement de roches dus en partie aux pluies diluviennes des dernières semaines, a indiqué le parc mercredi.

Les empreintes, correspondant à celles de titanosaures, des herbivores géants (de 10 à 15 m de long) du Crétacé, étaient contenues dans une paroi rocheuse, dont une partie de 80 m s'est effondrée mardi, résultat de l'instabilité géologique du lieu et des récentes intempéries.

"Nous avons perdu 300 empreintes", a déclaré sur la télévision publique Wilmer Astete, directeur du "Parque Cretacio" situé près de la ville de Sucre, et considéré comme l'un des plus importants sites au monde de traces de dinosaures.

Le parc comprend quelque 5.000 traces laissées par 300 espèces distinctes de dinosaures, la plupart d'entre elles pétrifiées sur une immense paroi argileuse de plus de 1,2 km de long, dressée quasiment à la verticale en raison du passé sismique de la zone.

Une préservation de l'ensemble de la paroi pourrait coûter jusqu'à 30 millions de dollars par an, a souligné le directeur du parc. Les autorités locales ont indiqué que des mesures étaient à l'étude pour éviter une détérioration du site.

Les pluies diluviennes des dernières semaines dans cinq provinces de l'est et du centre de la Bolivie ont fait dix morts et plus de 22.000 sinistrés, selon un bilan du gouvernement qui y a décrété un état d'urgence. (LUM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés