Bolivie/touristes bloqués: Kouchner écrit à son homologue bolivien

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a écrit à son homologue bolivien David Choquehuanca lui réclamant d'agir pour la sortie de onze Français "en toute sécurité" de la ville de Potosi, bloquée par un mouvement social, a indiqué lundi le Quai d'Orsay.

"Bernard Kouchner a écrit à son homologue bolivien en insistant sur la nécessité d'agir pour permettre un départ rapide et en toute sécurité des 11 Français", a déclaré lors d'un point-presse régulier Christine Fages, porte-parole adjointe du Quai d'Orsay.

"Notre ambassade à La Paz est intervenue au plus haut niveau en ce sens et le même message a été passé à l'ambassadrice de Bolivie en France", a-t-elle ajouté, précisant que le Centre de crise du Quai d'Orsay restait en contact étroit avec les familles.

L'ambassadeur de France en Bolivie, Antoine Grassin, s'était plaint que les derniers voyageurs français aient été "oubliés" à Potosi par les autorités, dont la police locale qui, a-t-il dit, n'a "rien fait" pour trouver une solution pour eux.

La région bloquée par les grévistes abrite un célèbre site touristique, le Salar d'Uyuni, le plus vaste désert salin du monde s'étendant sur environ 10.000 km² à 3.600 mètres d'altitude.

Les grévistes de ce département andin pauvre réclament que l'Etat y investisse davantage, notamment dans un aéroport international, une route, la réouverture d'une mine et la création d'une usine de ciment.

(EYI)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés