BP maintient le suspense avant la réunion à la Maison Blanche

Le groupe pétrolier britannique BP a maintenu le suspense mercredi avant une réunion à la Maison blanche à laquelle ses dirigeants devaient participer, et au lendemain d'un discours du président américain Barack Obama durant lequel il a vivement critiqué la compagnie.

"BP prend note des commentaires du président Obama hier soir (mercredi, ndlr)", a indique le groupe, dans un bref communiqué.

BP a confirmé au passage que ses dirigeants (le président Carl-Henric Svanberg et le directeur général Tony Hayward) seraient reçus dans la matinée (heure de la côte est américaine) par le président américain, "pour discuter de ses propositions visant à s'assurer que tous les demandes légitimes de compensations liées à la marée noire dans le Golfe du Mexique seront remboursées de manière juste et rapide".

Mais le groupe n'a fait aucun commentaire sur les mesures qu'il pourrait prendre à ce sujet, alors que Barack Obama lui a ordonné mardi de créer un fonds d'indemnisation, dans un discours solennel au cours duquel il a dénoncé l'inconscience de la compagnie pétrolière britannique.

Les dirigeants de BP pourraient annoncer lors de cette réunion la création d'un tel compte sous séquestre destiné à indemniser les victimes de la marée noire, pour satisfaire le président américain.

Mardi, un des responsables du groupe aux Etats-Unis, Lamar McKay, avait refusé de dire devant des parlementaires américains si la compagnie pétrolière allait accéder à cette demande.

fpo/jh

(SAUL LOEB)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés