Brésil: les pluies faiblissent dans le nord-est, un millier de disparus

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le nord-est du Brésil depuis samedi, faisant 41 morts, ont baissé en intensité mercredi matin, donnant l'espoir aux secouristes de pouvoir atteindre des lieux jusqu'ici totalement isolés par les inondations.

Six cents personnes sont portées disparues à la suite des crues et des inondations provoquées par ces pluies, selon des estimations de la Sécurité civile, s'appuyant sur des sources locales.

Mais selon le gouverneur de l'Etat d'Alagoas, Teotonio Vilela Filho, il pourrait y avoir jusqu'à mille disparus et les cadavres charriés par les eaux commencent à arriver sur les plages.

Le nombre des morts n'a pas varié depuis mardi mais de nombreux sites restaient hors d'atteinte mercredi et les autorités craignent que le bilan ne soit beaucoup plus lourd.

Vingt-neuf personnes sont mortes dans l'Alagoas où 47.000 habitants ont été évacués et 26.000 sont sans abri. L'Etat du Pernambouc où plus de 24.000 personnes ont été évacuées, déplore 12 morts et environ 18.000 sans abri, selon la Sécurité civile.

Dans les deux Etats, de nombreuses localités ont été dévastées: des écoles, des hôpitaux, des églises ont été totalement englouties.

La tâche des secouristes pour retrouver les disparus est particulièrement ardue dans la vallée du fleuve Mundau qui traverse l'Alagoas où des villages ont été "rayés de la carte", selon les pompiers

La situation est d'autant plus préoccupante que les zones sinistrées sont extrêmement pauvres et manquent de tout.

(EYI)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés