Publicité

Bruxelles veut très fortement réduire la pêche au cabillaud

La Commission européenne a proposé jeudi des baisses allant jusqu'à 50% des possibilités de pêche au cabillaud en mer du Nord et dans l'Atlantique, considérant que la situation de cette espèce devient alarmante à la suite de captures excessives ces dernières années.

"La Commission reste très préocupée par l'état des réserves de cabillaud", a-t-elle souligné dans un communiqué en présentant ses propositions de quotas de pêche en 2011 dans les eaux européennes.

Dans plusieurs zones clés de capture de ce poisson, également connu sous l'appellation de morue, "il n'y a aucun signe d'amélioration" de l'état des stocks, a-t-elle regretté. C'est le cas en mer d'Irlande, dans la zone Ouest Ecosse et dans le Cattégat (une baie entre le Danemark et la Suède), où Bruxelles propose une réduction de moitié des quotas l'an prochain.

Dans d'autres zones, la Commission demande une baisse de 15% des prises.

Cette année, les ministres européens de la Pêche ont décidé de maintenir à un niveau inchangé leurs quotas de pêche au cabillaud par rapport à 2009, rejetant une proposition de Bruxelles qui initialement voulait un recul de 25%.

Toutes espèces et zones confondues, la Commission propose l'an prochain une baisse de 10% des quotas de pêche, représentant en volume 89.400 tonnes.

Bruxelles estime que seuls 40% des stocks de poissons dans les eaux européennes sont dans une situation satisfaisante.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés