Burundi: arrestation de 13 militaires accusés de "déstabilisation"

Treize militaires burundais, dont des officiers, ont été arrêtés sur une plage de Bujumbura vendredi soir alors qu'ils préparaient "la déstabilisation des institutions" du Burundi, selon le chef d'état-major général de l'armée.

"Nous venons d'arrêter 13 soldats, des sous-officiers et quelques officiers, qui étaient en train de préparer une déstabilisation des institutions du Burundi", a annoncé le général Godefroid Niyombare, chargé de l'opération.

Ces arrestations ont été menées par des dizaines de soldats sur une des plages les plus fréquentées de la capitale burundaise au bord du lac Tanganyika.

Une caméra de la télévision nationale a filmé toute l'opération. Les soldats ont tiré en l'air "pour arrêter ceux qui voulaient fuir", a expliqué le général.

"Nous sommes en train de mener des investigations qui vont tout mettre au clair", a déclaré l'officier burundais, se refusant pour l'heure "à dire exactement les actions qu'ils envisageaient de mener".

Selon des sources militaires, "ce groupe de soldats était en contact avec des civils. D'autres arrestations pourraient suivre très rapidement".

Elles interviennent dans un contexte de malaise persistant au sein de l'armée et de la police, selon des sources de ces deux corps.

(EYI)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés