Publicité
Publicité

Calme en Guinée, Paris prêt à évacuer des milliers de personnes

La Guinée retrouvait un semblant de calme vendredi après plusieurs semaines de manifestations antirégime qui ont fait au moins 113 morts et conduit le président Lansana Conté à décréter le 12 février un état de siège mettant le pays sous le contrôle de l'armée.