Publicité
Publicité

Canicule/Russie: la hausse des prix du blé pourrait causer des problèmes de sécurité alimentaire

L'interruption par la Russie de ses exportations de céréales en raison de la canicule a créé une situation "sérieuse" sur le marché du blé et si la flambée des prix se poursuivait, elle pourrait causer des problèmes de sécurité alimentaire dans les pays pauvres, selon la FAO.

Cette annonce "inattendue et très rapide" risque d'"interrompre le commerce" international des céréales provisoirement, les détenteurs de réserves tablant sur une poursuite de la hausse des prix, a souligné Abdolreza Abbassian, économiste et secrétaire du Groupe intergouvernemental sur les céréales de l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"Bien sûr, a souligné l'expert, si les prix augmentent dans les pays pauvres et à bas revenus, cela causera certainement des problèmes, comme en 2007-2008", lorsque la hausse des prix des produits alimentaires avait provoqué des émeutes de la faim notamment en Egypte, au Maroc, en Indonésie, aux Philippines et à Haïti.

"Le problème est de savoir combien de temps la hausse des prix va durer. Pour l'instant, il est encore trop tôt pour le dire, il faut attendre deux-trois mois. Pour notre part, nous espérons que les prix ne vont pas rester à des niveaux aussi élevés", a conclu M. Abbassian.

En dépit des problèmes chez les grands pays exportateurs, "le marché mondial du blé reste nettement plus équilibré que lors de la crise en 2007/08, et les craintes d'une nouvelle crise alimentaire mondiale ne sont pas justifiées à ce stade", selon la FAO.

(MDP)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés