Caroline de Monaco gagne contre Paris Match, colère de l'hebdomadaire

Paris Match dénonce "une atteinte gravissime à la liberté d'informer" après avoir été condamné jeudi par la justice à mentionner en première page que l'hebdomadaire français avait porté atteinte aux droits de la princesse Caroline de Monaco et à ceux de son mari le prince Ernst August de Hanovre. Paris Match avait publié en couverture au mois de septembre 2009 une photo de Caroline et annoncé la séparation du couple princier.

"Paris Match a été condamné pour avoir dit la vérité", écrit son rédacteur en chef Olivier Royant. L'information a été relayée "par tous les médias européens et internationaux". "Celui qui a intérêt à ce que les images de son bonheur familial s'étale en une ne peut ensuite accuser cette même presse de publier des informations moins agréables". Olivier Royant considère le jugement comme un recul de la liberté de la presse en France.

Le tribunal de Nanterre près de Paris était parvenu le 10 décembre 2009 à la conclusion que l'information de Paris Match portait atteinte à la vie privée de Caroline et Ernst-August de Hanovre.

Le couple princier se défend régulièrement contre la publication de photos de paparazzi ou d'articles relatifs à leur vie privée. La plus grande victoire de Caroline de Monaco remonte à 2004 lorsqu'elle a obtenu gain de cause devant la Cour européenne des Droits de l'Homme.

(LRT)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés