Caucase russe: les rebelles obtiennent leurs armes auprès des militaires russes

Les rebelles du Caucase du nord obtiennent la plupart de leurs armes auprès des militaires russes, a déclaré lundi le vice-procureur général de Russie Ivan Sydorouk, déplorant le "haut niveau de corruption" dans la région.

"Selon les informations dont nous disposons et les enquêtes criminelles menées, la plupart des armes des rebelles proviennent des unités militaires" de la région, a déclaré M. Sydorouk lors d'une réunion au Conseil de la Fédération, chambre haute du Parlement.

"La situation se complique du fait du haut niveau de corruption dans cette région", a ajouté le responsable russe, cité par l'agence Ria-Novosti.

Deux cent cinq membres des forces de l'ordre ont péri depuis janvier dans 352 attaques dans le Caucase du nord, dont 254 en Tchétchénie, soit quatre fois plus que l'an dernier, selon M. Sydorouk.

Les forces de l'ordre affirment de leur côté avoir neutralisé 400 rebelles et déjoué 50 attaques terroristes.

M. Sydorouk a expliqué la persistance de la rébellion notamment par les problèmes sociaux et économiques dans le Caucase russe, où près d'un demi-million de personnes sont officiellement au chômage.

"Au 1er juillet il y avait 449.000 chômeurs. En Ingouchie, 40% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté et c'est un terrain favorable pour les extrémistes", a-t-il souligné.

Les républiques russes du Caucase du Nord sont en proie à une rébellion islamiste armée qui trouve son origine dans les deux guerres déclenchées par l'armée russe en Tchétchénie. Des attaques et des attentats s'y produisent quasiment tous les jours.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés