Cessez-le-feu ETA: la presse espagnole s'interroge sur la femme de la vidéo

La presse espagnole s'interrogeait lundi matin sur l'identité de la femme masquée parlant dans la vidéo d'annonce d'un cessez-le-feu de l'organisation indépendantiste basque ETA, hésitant entre deux militantes.

"Il n'y a pas de doute: c'est une femme qui annonce le cessez-le-feu", soulignait El Pais (centre-gauche).

La vidéo, transmise dimanche à la radio-télévision britannique BBC et au journal basque Gara, proche des milieux indépendantistes, montre trois personnes encagoulées, assises à une table face à la caméra, devant une affiche représentant le symbole de l'ETA, une hache entrelacée d'un serpent.

"Ces derniers temps, le Pays Basque se trouve à un moment important, à un carrefour", déclare la personne au centre, une femme d'après le son de sa voix.

Selon plusieurs médias, cette voix est la même que celle entendue en janvier 2009 dans une vidéo diffusée par l'ETA à l'occasion du 50e anniversaire de l'organisation.

Citant des experts antiterroristes, la presse hésite entre deux noms de responsables de l'ETA: Iratxe Sorzabal, dont la photo était publiée lundi matin dans plusieurs journaux, ou Izaskun Lesaka.

La première, âgée de 38 ans, fait partie de l'ETA depuis les années 1990 et a déjà été arrêtée à plusieurs reprises, en Espagne et en France. Elle est selon El Pais "chef présumé de l'appareil politique etarra". C'est "probablement" elle sur la vidéo, assurait El Mundo (libéral).

La deuxième, qui ferait notamment partie de la jeunesse radicale basque Segi, vit en clandestinité depuis 2005 et occuperait depuis plusieurs années des postes importants dans l'appareil politique du groupe. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés