Chaleur historique à Rio, sensation thermique plus forte que dans le désert

Rio connaît une vague de chaleur avec des températures dépassant les 40 degrés, les plus fortes de ces cinquante dernières années, selon les météorologistes de l'Institut national de météorologie (Inmet).

Du fait de l'humidité, ces températures équivalent à une sensation thermique -celle réellement ressentie par le corps- de plus de 50 degrés, soit plus que dans le désert du Sahara, affirment-ils.

"La vague de chaleur que traverse Rio peut-être considérée comme historique. Février est jusqu'à présent le mois le plus chaud des 50 dernières années", a déclaré Giovanni Dolif au quotidien O Globo.

Les températures se situent six degrés au-dessus de la moyenne des étés australs.

Mardi, sur les 3.258 stations liées à l'Organisation météorologique mondiale, une seulement enregistrait dans le monde une sensation thermique supérieure à celle de Rio, où les thermomètres affichaient 46,3 degrés: Ada, une ville de l'est du Ghana, avec deux degrés de plus.

Au Sahara, le résultat indiquait 33 degrés. ((EDR))

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés