Chili: Et la gagnante est... l'amante

Le retour à la surface de Yonni Barrios a mis fin mercredi à l'un des plus grands suspenses entourant la sortie des 33 mineurs, depuis que sa femme et son amante se sont battues pour ses beaux yeux sur le camp Espoir, au bord de la mine San José.

C'est finalement la maîtresse, Susana Valenzuela, qui est venu accueillir cet électricien de 50 ans, 21e mineur à retrouver l'air libre après une ascension de 622 m dans une étroite nacelle de secours.

Susana Valenzuela et Marta Salinas, l'épouse légale de Barrios depuis 28 ans, en étaient venus aux poings il y a des semaines, car elles affirmaient toutes les deux être la véritable compagne du mineur.

Au final, Marta Salinas a décliné l'invitation de Barrios a venir assister aux côtés de Susana Valenzuela à la fin de son calvaire souterrain de 69 jours, rapportent les médias chiliens.

Selon eux, Barrio et Marta Salinas sont toujours techniquement mari et femme, mais ils sont séparés depuis des années et le mineur vit en couple avec Susana Valenzuela.

"Je suis heureuse qu'il aille bien, c'est un miracle de Dieu. Mais je ne vais pas regarder le sauvetage. Il m'a demandé, mais il semble qu'il a demandé aussi à l'autre dame et j'ai ma dignité. Une chose est claire: c'est elle ou moi", a déclaré l'épouse au quotidien El Espectador.

Barrios a servi d'infirmier sous terre car il avait des rudiments de connaissances médicales.

(DEF)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés